Je certifie être en âge de consommer de l’alcool dans mon pays de résidence.

L'étonnante saga du Clos des Zouaves

C'est une incroyable saga que celle du Clos des Zouaves, dont l’histoire est intimement liée à celle de la Distillerie de Biercée, qui produit la fameuse Eau de Villée. Maintes fois, sans la formidable capacité de résistance des « zouaves », le projet aurait pu capoter...

Tout commence en 2001 lorsque Philippe Dumont, qui a racheté la Distillerie de Biercée à son ancien patron, Albert Frère, répond à un appel à projets de la commune de Thuin. Il relève le pari un peu fou de planter des vignes dans les jardins en terrasses qui dégringolent en cascade du centre-ville. Mille pieds de Régent sont alors plantés sur neuf parcelles d'une superficie totale de 30 ares. Le choix s’est porté sur ce cépage interspécifique sur les conseils de Philippe Grafé, qui s’apprête lui-même à devenir vigneron au Domaine du Chenoy. 

Le Clos des Zouaves sera le premier vin rouge wallon à décrocher l’AOP Côtes-de-Sambre-et-Meuse. Il tire son nom du régiment de la marche folklorique Saint-Roch de Thuin, l’une des plus importantes de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Lors des vendanges, qui se déroulent habituellement fin septembre car le Regent arrive à maturité relativement tôt, tous les bénévoles vissent sur leur tête la fameuse « chaussette de zouave » rouge propre à ce régiment. 

En 2010, lorsque le fonds de private equity du groupe Mestdagh intervient pour recapitaliser la Distillerie de Biercée, qui rencontre des difficultés financières, le vignoble aurait été condamné sur l’autel de l’orthodoxie budgétaire si une poignée de bénévoles n’avait décidé d’écrire quelques nouveaux chapitres de son incroyable histoire. La propriété du vignoble est alors transférée à l'ASBL Le Vignoble Thudinien, qui est présidée par un entrepreneur local, Jacky Collignon. On trouve également parmi les fondateurs de l’association deux cadres de Biercée, Pierre Gérard (qui a, depuis, quitté l’entreprise et s’est aussi retiré du projet viticole) et Christophe Mulatin. L'association confie l'entretien du vignoble à des personnes exclues du marché du travail (via l'ABSL de formation par le travail L'Essor).

Après neuf millésimes du Clos des Zouaves vinifiés en rouge classique, la récolte catastrophique de 2012 impose un virage à 360° : pour sauver ce qui peut l’être, les vignerons thudiniens décident de le muter à l’alcool, à la façon des vins doux naturels du Sud de la France. En 2013, face au succès rencontré, ils font le choix de se concentrer exclusivement sur ce vin de dessert rouge, absolument unique en Wallonie.

Malgré un nouveau changement de propriétaire de la Distillerie de Biercée en 2019, qui aurait pu à nouveau compliquer la gestion du projet, le Clos des Zouaves continue à y être vinifié et mis en bouteille. C’est d’ailleurs une vision amusante que celle de la petite cuve de vinification en bois du Clos des Zouaves trônant au milieu des « géants » en inox de la distillerie. Le vin est ensuite élevé durant six mois en fûts de chêne.

© Texte Popsss/Photos du Vignoble Thudinien

Produits associés

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

POPSSS [onomatopée]

Bruit du bouchon qui saute.

Synonymes : Belgitude. Convivialité. Partage. Curiosité.

Créez rapidement votre compte personnel et ayez accès à :

  • Des conseils personnalisés
  • Des offres exclusives
  • Des rencontres uniques avec les vignerons

Je crée un compte

Lettre d'informations

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté nos conditions d’utilisation du site web et de protection des données personnelles.

Nos magasins

Nos magasins

Popsss, Le comptoir des vignerons belges

Haut de la page