Benoît Heggen : les pieds dans la terre, la tête dans les étoiles

Il l’avoue sans fierté particulière : lorsqu’il s’est lancé dans la viticulture en 1995, il était carrément à l’avant-poste et ses voisins, producteurs fruitiers comme lui, l’ont pris pour un doux rêveur. Installé à Warsage, au cœur du pays de Herve, Benoît Heggen n’a pas délaissé les pommes et les poires, mais la culture du raisin est devenue son deuxième métier. « J’ai les deux pieds dans la terre et la tête dans les étoiles », dit-il en riant. Lorsque le climat lui est favorable, il produit entre 5 000 et 6 000 bouteilles, qui sont largement prévendues d’une année sur l’autre. Il réalise trois cuvées monocépages : un Chardonnay, un Pinot Gris et un Pinot Noir, ainsi qu’un vin liquoreux pour lequel, dit-il, il se laisse « un peu aller dans l’assemblage » (Pinot Gris, Siegerrebe, Gewürztraminer, Solaris et Chardonnay). Ses bouteilles sont ornées d’un macaron représentant l’unique monnaie frappée à Dahlem par Jean 1er de Brabant (1282), sur fond de paysage bucolique. Et à ceux qui épinglent le côté ‘folklorique’ de son habillage, il répond : « Je m’en fous, moi, ça me plaît. » On l’aura compris : Benoît Heggen est une forte tête.

Un projet d’extension du vignoble

Le Domaine des Marnières possède un peu plus de deux hectares de vignes, pour un total de 8 000 pieds. Les plus grandes parcelles sont situées sur les coteaux d’Aubin-Neufchâteau, orientés plein sud, juste en face de l’ancien fort. Les silex y affleurent au sol et préserver l’identité de ce terroir calcaire issu du crétacé supérieur est le credo de Benoît Heggen. Celui-ci a acheté à Philippe Gillain, le papa de l’actrice Marie Gillain, une seconde vigne, plus petite, où les pieds sont ancrés dans du sable limoneux. Benoît Heggen a choisi d’entrée de jeu des cépages traditionnels (à l’exception du Solaris) et veut tirer la plus belle expression du fruit. Pour cela, il limite les rendements à 25 hectolitres par hectare ainsi que le nombre de grappes sur les pieds.

En 2019, Benoît Heggen plantera 1,3 hectare de Pinot Noir supplémentaire pour répondre à une demande de plus en plus pressante. Grâce à cette extension du vignoble, un effervescent devrait venir compléter sa gamme.


Parmi les meilleurs vignerons de Belgique

Produire le meilleur raisin possible « pour ne pas devoir chipoter au chai », voilà la philosophie de ce viticulteur wallon, qui ne se revendique pas ‘bio’ mais travaille le plus proprement possible. Les cuvées de Chardonnay et de Pinot Noir sélectionnées par Popsss sont élevées en fûts de chêne (neufs ou de plusieurs vins) durant quelques mois. Le vin liquoreux du domaine, quant à lui, est produit selon la technique du vin de paille du Jura : les grappes de raisins sont séchées durant plusieurs mois sur des claies pour garantir une forte concentration en sucre (passerillage). C’est le seul vin de ce type produit en Belgique et c’est une tuerie ! Exceptionnellement, sur le millésime 2017, il a été remplacé par un vin de dessert sans passerillage, vendu exclusivement au domaine.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

POPSSS [onomatopée]

Bruit du bouchon qui saute.

Synonymes : Belgitude. Convivialité. Partage. Curiosité.

Créez rapidement votre compte personnel et ayez accès à :

  • Des conseils personnalisés
  • Des offres exclusives
  • Des rencontres uniques avec les vignerons

Je crée un compte

Lettre d'informations

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté nos conditions d’utilisation du site web et de protection des données personnelles.

Haut de la page