Prieuré La Marzelle 2009

Château La Marzelle

MAR002

26,80 €

Ajouter au panier

Fiche technique

  • Pays France
  • Région Bordeaux
  • Domaine Château La Marzelle
  • Cuvée Prieuré La Marzelle
  • Millésime 2009
  • Appellation Saint-Emilion Grand Cru
  • Couleur rouge
  • Caractère sec
  • Cépage majoritaire Merlot
  • Assemblage 92% Merlot - 8% Cabernet Sauvignon
  • Contenance 75 cl
  • Température de service 17° à 18°C. Carafer 1 à 2h avant dégustation
  • Potentiel de garde 8-10 ans

La chronique Popsss

Château La Marzelle

Le Château La Marzelle a été acquis en 1998 par Jean-Jacques et Jacqueline Sioen, un couple d’industriels ouest-flandriens qui a développé et réussi à maintenir en Belgique un groupe textile florissant. Loin d’abandonner le domaine après le décès de son mari, Jacqueline Sioen y consacre même plus de temps qu'avant car c'est sa fille Michèle qui pilote aujourd'hui le groupe familial. Les Sioen ont agrandi le domaine, modernisé les chais et recruté des professionnels de haut niveau afin de rehausser le niveau qualitatif des vins de La Marzelle. Ils comptent aujourd’hui parmi les fleurons de l’appellation. Le domaine produit environ 75 000 bouteilles par an.
Prieuré La Marzelle

Les 17 hectares du Château La Marzelle sont situés sur la Haute Terrasse de Saint-Emilion, qui correspond à l’ancien lit de l’Isle, une rivière coulant depuis le Massif Central et qui a déposé à cet endroit, au fil du temps, des sables (sur argile), des graves et des galets. Du nord au sud de cette langue de terre unique sont implantés Pétrus, Cheval Blanc, Figeac et La Marzelle.
La vinification du second vin du domaine s'effectue de manière traditionnelle, avec une macération préfermentaire à froid, une cuvaison longue et une fermentation malolactique en barriques. L'élevage en barriques (neuves ou d'un vin) dure 18 mois. Le millésime 2009 a été produit à raison de 18 000 bouteilles.

 

Robe grenat.
Nez dominé par les fruits noirs, avec une touche de réglisse.
Attaque sur le fruit, bouche souple et gouleyante. Gagne à vieillir encore un peu pour gagner en souplesse.

Un magret de canard ou un selle d’agneau.
On aime : sa fraîcheur en bouche.